Copernic, Galilée, Darwin, des révolutions scientifiques mais aussi des blessures d’orgueil pour les hommes

Sigmund Freud, dans un texte célèbre, inscrit la psychanalyse dans l’histoire des hypothèses scientifiques qui ont généré contre elles, des résistances fortes de la part des sociétés humaines. Freud-les-3-humiliations

Qu’on observe le ciel et le mouvement des astres comme Galilée  ou qu’on étudie les êtres vivants et les fossiles, comme Charles Darwin, on élabore des savoirs qui viennent contredire des représentations que les hommes se font d’eux mêmes et auxquelles ils sont attachés pour de multiples raisons psychologiques, politiques et religieuses.

IMG_2085

 

Avec la révolution copernicienne, la terre et ses habitant-e-s ne forment  plus le centre d’un univers parfaitement ordonné aux mouvements réguliers. Le géocentrisme est mis en question et avec lui, la place centrale de l’homme au sein d’un monde fait pour lui.

Si Copernic n’a pas vraiment été inquiété car son livre, Des révolutions des sphères célestes (1530), est paru juste après sa mort et ne sera mis à l’Index (censure catholique) qu’ en 1616, Galilée a été condamné en 1633 par le tribunal catholique romain de L’Inquisition, lors d’un procès resté célèbre,  pour avoir rédigé son Dialogue sur les deux grands systèmes du monde et démontré la supériorité de l’héliocentrisme sur le système géocentrique de Ptolémée, (le grand astronome grec alexandrin).

IMG_2118

Voici des extraits de son procès.

Sentence de Galilée

La théorie de l’évolution élaborée par Charles Darwin au 19ème siècle, est une nouvelle occasion de vexation pour les hommes: ils ne sont plus les créatures les plus achevées de la nature, destinées à régner sur elle et à dominer l’ensemble des vivants, mais une espèce parmi d’autres, qui résulte de processus complexes  et aléatoires d’adaptation et de sélection.

Les hypothèses de Darwin, forgées lors de son voyage  autour du monde à bord du navire « The Beagle »,  sont confirmées aujourd’hui par les travaux de la génétique, quant à une origine commune des êtres vivants dont l’espèce humaine sapiens sapiens serait un développement évolutif parmi d’autres. La théorie de l’évolution a donné lieu à des protestations, des malentendus et à des mises en causes idéologiques  (les thèses créationnistes) dont certaines se sont parées de l’apparence de la recherche scientifique. (Thèse de l’Intelligent Design). Voici des extraits d’un article publié par la revue Sciences et Avenir qui liste et déconstruit les idées reçues sur la théorie de Darwin.

Ci dessous, une présentation de la théorie darwinienne de l’évolution par deux élèves de TS SI, lors d’un de nos ateliers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s